Oops! This site has expired. If you are the site owner, please renew your premium subscription or contact support.

ICOM UNESCO CAMEROUN

LES MUSEES, LES  PROFESSIONNELS DES MUSEES, LE LABEL D'EXCELLECE

Qui Sommes Nous?

Le Conseil exécutif est le Conseil d’administration de l’ICOM - CAMEROUN. Il a pour mission de veiller à l'application des décisions et recommandations de l’Assemblée générale, de coordonner les activités des sous directions ICOM CAMEROUN. Le Conseil exécutif fonctionne comme un conseil d’administration et veille à ce que la mise en place du Plan stratégique de l'organisation soit effective. Il se réunit deux fois par an et se compose de 16 membres élus pour une période de trois ans : le Président, deux Vice-présidents, le Trésorier, 11 membres ordinaires et le Président du Comité consultatif.


L'ICOM est l'organisation internationale des musées et des professionnels de musée qui s'engage à préserver, à assurer la continuité, et à communiquer à la société la valeur du patrimoine culturel et naturel mondial, actuel et futur, tangible et intangible.

Créé en 1946, l'ICOM est une organisation non gouvernementale (ONG) en relation formelle d'association avec l'UNESCO et jouit d'un statut consultatif auprès du Conseil économique et social des Nations Unies.

Association à but non lucratif, l'ICOM est en majeure partie financé par les cotisations versées par ses membres. Il est également soutenu par divers organismes publics ou privés comme l'UNESCO, dont l'ICOM exécute une partie du programme concernant les musées.

Basé à Paris (France), à la Maison de l'UNESCO, le siège de l'ICOM est composé du Secrétariat général et du Centre d'information muséologique UNESCO-ICOM.

Les 26 000 membres de l'ICOM, présents dans 151 pays, collaborent aux actions de l'Organisation réalisées sur le plan national, régional ou international : ateliers, publications, formation, programmes jumelés et promotion des musées grâce à la Journée internationale des musées (le 18 mai de chaque année).

Les membres participent aux activités des 118 Comités nationaux, des 30 Comités internationaux et des 17 Organisations affiliées. Pour renforcer leur action, certains Comités nationaux se sont eux-mêmes regroupés en Organisations régionales.

Le plan stratégique adopté par l'Assemblée générale est mis en application par le Secrétariat de l'ICOM aussi bien que par les comités nationaux et internationaux qui contribuent à la réalisation du programme. Les actions de l'ICOM répondent aux défis et aux besoins de la profession et s'articulent autour des thèmes suivants :

- coopération et échanges scientifiques
- dissémination de la connaissance sur les musées et sensibilisation du public
- formation professionnelle
- développement de normes professionnelles
- élaboration et promotion de la déontologie professionnelle
- protection du patrimoine et lutte contre le trafic illicite de biens culturels

Partenaires

L’ICOM a su s’entourer de partenaires pour remplir pleinement sa mission. Ce sont des ONG, des États, des fondations ou encore des fédérations qui collaborent et travaillent main dans la main avec l’ICOM pour assurer le développement de ses actions en faveur des musées dans le monde.

 

Partenaires en relation formelle d’association

UNESCO
Depuis 1946, l’ICOM est en relation formelle d’association avec l’UNESCO, soit le plus haut niveau d’association possible avec l’organisation. L’UNESCO (Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture) est une institution spécialisée du Système des Nations unies.
INTERPOL
Un accord officiel de coopération sur la lutte contre le trafic illicite de biens culturels a été signé le 11 avril 2000 entre l’ICOM et INTERPOL. Créée en 1923, INTERPOL est une organisation internationale qui a pour objet de promouvoir la coopération policière internationale.
OMD
Depuis 2000, l’ICOM travaille avec l’OMD sur les questions de contrôle et de lutte contre le trafic illicite des biens culturels. Un protocole d'accord de coopération a été signé entre les deux parties le mardi 25 janvier 2000 à Bruxelles. L’Organisation mondiale des douanes (OMD) est spécialisée dans les questions douanières.

ECOSOC
L’ECOSOC est partenaire de l’ICOM sur les questions relatives à la gestion du trafic transnational. Le Conseil économique et social, appelé communément ECOSOC est l’organe principal de coordination des activités économiques et sociales de l’ONU.


OMPI
L’ICOM et l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI), institution spécialisée de l’ONU, sont en relation permanente et collaborent étroitement dans le cadre du programme de médiation en Art et patrimoine culturel. Le Centre d’Arbitrage et de Médiation de l’OMPI soutient fortement le projet en mettant à disposition son expertise en matière de règlements alternatifs des litiges et le soutien administratif de son Secrétariat.
 
Les organisations intergouvernementales

 

ICCROM
L’ICOM et l’ICCROM travaillent ensemble sur des programmes d’aide d'urgence pour le patrimoine culturel en période de conflit ou de catastrophes naturelles. L’ICCROM est une organisation intergouvernementale qui se consacre à la conservation du patrimoine culturel.

ONUDC
L’ICOM travaille avec l’ONUDC (Office des Nations unies contre la drogue et le crime) dans le cadre de son programme de lutte contre le trafic illicite. L’ONUDC est chargé de coordonner toutes les activités des Nations unies en matière de contrôle des drogues et de fournir un leadership efficace pour ces activités.

Les organisations non-gouvernementales

 

ICBS
L’ICOM siège au Comité international du Bouclier Bleu (ICBS), organisation internationale qui regroupe les professionnels des musées, archives, bibliothèques, monuments et sites historiques et qui participe de la protection du patrimoine culturel mondial dans les contextes de catastrophes naturelles et de guerre.

ICOMOS
L’ICOM et l’ICOMOS (Conseil international des monuments et des sites) siègent au Comité international du Bouclier Bleu. L'ICOMOS œuvre pour  la conservation des monuments et des sites historiques dans le monde.
ICA
L’ICOM et l’ICA (Conseil international des archives) siègent au Comité international du Bouclier Bleu. L'ICA a pour mission de promouvoir la préservation et l'accès aux archives dans le monde entier, au moyen de la coopération internationale.
IFLA
L’ICOM et l’IFLA (Fédération internationale des associations de bibliothécaires et d'institutions) siègent au Comité international du Bouclier Bleu. L'IFLA représente les intérêts des bibliothèques, des services d'information et de leurs usagers.
CCAAA
L’ICOM et CCAAA (Conseil de coordination des associations d’archives audiovisuelles) siègent au Comité international du Bouclier Bleu. CCAAA est une association d’organisations dont la mission est d’appuyer les activités professionnelles dans le domaine des archives audiovisuelles.
FMAM
Un protocole d’accord a été signé à Lisbonne (Portugal) le 21 mai 2010 entre l’ICOM et la FMAM (Fédération mondiale des amis des musées) qui entretenaient des rapports étroits depuis de nombreuses années notamment dans le cadre de la conception du Code de déontologie de l’ICOM pour les musées. La FMAM est une organisation qui rassemble et soutient tous les Amis des musées présents dans le monde.
IBA
L’ICOM et l’IBA (Association internationale du barreau) coopèrent notamment sur les questions relatives au droit de la propriété intellectuelle et au patrimoine matériel et immatériel. L'Association internationale du barreau est un réseau international d'avocats au niveau mondial, ayant pour objectif l'échange d'information entre les différentes associations juridiques nationales, la défense de l'indépendance du pouvoir judiciaire et le droit des avocats à pratiquer librement leur métier.